COLLECTIF POUR UN PROJET « LIGNE D » DU 'TRAMWAY

 

 

NOTRE OBJECTIF : Un projet pragmatique pour le prochain demi siècle

aboutissant à une desserte globale sur la prochaine décennie.

 

Le cadre administratif de la concertation

Le cadre initial de la concertation lancée par la Communauté Urbaine de Bordeaux :

_ un tronçon commun centre de Bordeaux /boulevards.

_ un axe avec terminus (à terme) à Saint Médard en Jalles

_ un axe avec terminus (à terme) à Eysines - Cantinole.

 

Au stade actuel de cette concertation il est proposé un axe principal :

• Quinconces/ Barrière du Médoc pour le tramway (terminus Cantinole)

Éventuellement un second axe :

• Gambetta / Capdeville / Boulevards en BHNS (vers Saint Médard ?)

 

Quelles que soient les raisons techniques invoquées, sont-elles suffisantes pour affirmer cette orientation ?

_ Même au détriment d’une facile insertion dans les tissus urbains tel que cela est précisé pour le corridor sud, c’est le nord seul qui serait en voie d’être retenu.

_ Pour diverses raisons, la création d’une fourche permettant de développer deux axes est abandonnée au mépris des conditions initiales de concertation.

_ Il n’est pas fait mention du nombre d’habitants à desservir sur les deux axes étudiés (56.000 au nord, 79.000 au sud), pas plus que de l’utilisation actuelle des transports collectifs (3,2 millions de passagers axe nord, 4,7 millions de passagers axe sud) .

_ Enfin, elle ne tient aucunement compte des difficultés générées par l’activité commerçante et l’environnement de vie sociale qui existent Rue Fondaudège et Avenue de la Libération.

 

Notre ambition : un projet répondant à l’INTERET GENERAL

 

Les objectifs à poursuivre :

_ Desservir au mieux, à terme, l’ensemble des habitants du quadrant nord ouest (160.000 habitants, 1/4 de la population de la CUB).

_ Répondre aux potentialités de clientèles existantes sur les lignes de bus actuelles et à une desserte la plus large et efficace des établissements scolaires (87 allers/retours par jour pour la ligne 53 ;

44% de clientèle en plus sur le couloir sud par rapport au nord)

_ Pérenniser les lieux de vie sociale et d’activités commerciales du secteur exceptionnels pour l’agglomération (rue Fondaudège et Avenue de la Libération, 1500 commerces, 5000 emplois)

_ Tenir compte des potentialités foncières en donnant à nos populations ainsi densifiées les meilleurs services, ici en particulier en matière de transports collectifs.

_ Répondre à terme à l’égalité devant l’impôt et le service public et aux impératifs de solidarités intercommunales dans la CUB.

_ Répondre aux impératifs de développement de nos pratiques dans un contexte de développement durable et aux orientations du « Grenelle de l’environnement ».

Projet TCSP ligne D . 15.06.2009 2

 

Un Projet global cohérent

Pour :

_ répondre au plus prés aux conditions décrites dans le projet de concertation et proposer un trajet le plus médian possible.

_ proposer un transport de qualité pour tous : régulier, fréquent, confortable, propre (écologique) et sûr, projet ambitieux pour les 50 prochaines années.

_ desservir le plus de communes et de population possibles : salariés, scolaires, étudiants ….

_ minimiser l’impact sur les zones commerciales vivantes.

_ utiliser au mieux l’ensemble des possibilités financières en évitant notamment le plus possible la réalisation d’ouvrages d’arts coûteux.

_ Préfigurer des liaisons futures avec les lignes A, B, C existantes.

 

Nous proposons le tracé suivant :

 

_ Un tronçon commun : Mériadec (rue du château d’eau face à la Caisse d’Epargne) /boulevards (barrière Saint Médard)/ Caudéran (Pins Francs) ; Eysines (Grand Louis) (programme en partie financé à ce jour jusqu’aux boulevards).

Une continuité sur le même axe direct vers Le Haillan /Saint Médard .

 

_ Une fourche à Grand Louis vers Migron/ Picot/ Eysines-centre / Cantinole

 

_Un Tronçon Mériadeck / Gare Saint Jean pourra être réalisé dans le futur pour une inter modalité avec le train et la rencontre des deux autres ligne(B et C) créant ainsi un axe important « banlieue nord ouest /gare Saint Jean »

 

_ Un projet complémentaire « Voie de ceinture permet d’assurer la desserte du Bouscat et de Bruges.

Il s’agit d’une liaison transversale en développant l’utilisation du chemin de fer de ceinture de Ravezies (Le Bouscat) jusqu’à l’avenue de Lattre de Tassigny (Caudéran). Inter modalité avec ligne Tram D.

 Cette desserte préfigure une desserte concentrique de l’agglomération, dans un premier temps vers Pessac. Notons qu’une partie de cette ligne est commune avec la desserte en voie unique de Blanquefort.

 

Des dépenses évitées. Un financement réaliste par tranches

 

Ainsi aujourd’hui la seule alternative proposée repose sur une ligne de tramway desservant le corridor nord et des améliorations non adaptées pour le corridor sud (BHNS en partie de ligne, améliorations de fréquences….) ou des mesures complémentaires (desserte de Saint Médard en Jalles par la piste cyclable depuis Cantinole ou franchissement de la rocade bretelle 9 en bout de la ligne A

pour un développement vers le rond point de la SEP au Haillan).

Ces ‘non dépenses’ cumulées avec les investissements initiaux prévus sur le corridor nord majorés

des économies sur le fonctionnement d’un éventuel BHNS couloir sud permettent une programmation financière réaliste du projet présenté.

 

 

 

Conclusion : Avant toute décision nous demandons à être associés à une étude sur ces propositions portant sur les solutions aux contraintes techniques, notamment rue Capdeville, les coûts d’investissements et de fonctionnement, les populations desservies et clientèles potentielles.

 

 

Projet élaboré par : Tram en Jalles et  Alternative 2014’ (St Médard (Saint Médard en Jalles) ; Ensemble pour le Haillan (Le Haillan); Comité de Quartier de Caudéran-Centre (Bordeaux); Oui à la vie de Quartier rue Fondaudège (Bordeaux), Collectif d’habitants et commerçants ‘Barrière du Médoc-Libération’ (Le Bouscat).