Aticle sud ouest du 1 avril 2009

Publié le par Tram en Jalles association

TRAM D, LE DÉBAT EST OUVERT. La CUB prendra une décision de tracé fin juin. La pression monte, des hypothèses inédites voient le jour

Surprises sur la ligne

Le calendrier avance, les uns et les autres précisent leurs positions, en apportent de nouvelles, s'invitent au débat quand ils n'y étaient pas déjà entrés de longue date.

La concertation auprès des populations pour la future ligne D du tramway, celle qui desservira les communes de quadrant nord-ouest, est en cours ou démarre, selon les communes.

Des réunions d'information avec les habitants se préparent. À Saint-Médard, la population sera conviée à une réunion

 dite « de concertation » le 6 mai. Des registres sont ouverts dans les mairies pour recevoir l'avis des habitants.

C'est dans ce contexte qu'est née l'association Tram en Jalles, il y a un mois, pour demander « le tram en direct depuis Bordeaux-Les Quinconces au plus vite ».

Derniers épisodes en date, la motion prise à l'unanimité par les élus saint-médardais, et la prise de position des représentants des Verts réunis lundi soir, pour une conférence de presse, au carrefour de Cantinolle, au Taillan.

La motion

Lors du conseil municipal du 25 mars, Jacques Mangon, chef de file de l'opposition de droite, propose le vote d'une motion. Majorité et opposition s'entendront, après vingt minutes de débat et d'amendements, sur le texte suivant.

« Les élus du Conseil municipal de Saint-Médard-en-Jalles demandent solennellement aux instances de la CUB :

D'abord, que la desserte du quadrant nord-ouest, et donc de Saint-Médard qui en constitue le terminus naturel, soit considérée dans sa totalité comme la priorité absolue de la Communauté urbaine ;

Ensuite que cette desserte soit une liaison directe de Saint-Médard à Bordeaux, passant par Le Haillan et Eysines, et non pas une ligne secondaire se rattachant à un autre secteur déjà desservi ;

Et enfin, que cette desserte s'effectue en totalité en tramway et non pas avec une liaison bus en site propre ''à haut niveau de service'' inadaptée aux perspectives de fréquentation. »

Contradiction ?

Un texte qui apparaît contradictoire avec la position du maire qui, depuis la campagne électorale de mars 2008, se prononçait pour une arrivée du tram via Mérignac, avec son prolongement (Les Pins) aux Cinq-Chemins.

Pour l'intéressé, Serge Lamaison, il ne s'agit pas d'un changement de point de vue mais de l'épreuve des faits : « Mon souhait le plus cher est de voir le tramway arriver en gare de Saint-Médard. Mais ce ne sera certainement pas avant 2020. Le prolongement de la ligne de Mérignac est, lui, un fait acquis. Alors, je vais me battre pour un franchissement de la rocade. Dans un premier temps, disons à l'horizon 2014, cela nous permettra de disposer du tram à proximité, notamment pour les habitants de Corbiac, de Magudas, mais aussi Le Haillan, avec bien sûr un parc-relais. En même temps, nous nous battrons pour la ligne directe depuis le centre de Bordeaux. »

Le tram sur la piste cyclable

Et le maire d'avancer une hypothèse, celle du réemploi de la voie ferrée, devenue piste cyclable il y a une vingtaine d'années, pour y faire passer le tram. « C'est une idée, mais je ne suis pas technicien pour dire si cela est faisable ou non. »

Bus rapides pour les Verts

Les Verts du secteur (1) ont une vision différente des choses, dominée par l'urgence : ni 2014, ni 2020, c'est au plus vite qu'ils veulent une liaison TCSP, « transport en commun - en fait un bus - en site propre ».

Ils défendent une ligne TCSP qui desservirait le Haillan, Saint-Médard et une autre Eysines-centre - Le Taillan. Les Verts ajoutent qu'ils sont favorables au tram-train entre Blanquefort et Ravezie, qu'ils estiment indispensables les liaisons transversales avec un aménagement d'un TSCP sur les boulevards (bus en site propre), une utilisation de la ceinture ferroviaire avec la création ou la récouverture de gares, plus une solution de transport rapide sur la rocade.

Pourquoi pas une 3 voies réservée à un TCSP ? Voilà les propositions que les Verts locaux vont exposer sur les registres d'enquête publique des communes concernées.

(1) Xavier Lhomme (Saint-Médard), Stéphane Saubusse (président des Verts de Gironde), Ludovic Guitton (Le Haillan), Pascale Desclaux (Bruges), Yannick Bretagne (Le Taillan).

Auteur : Hervé Pons

Commenter cet article