SAUVER LA PISTE CYCLABLE : UNE DÉCISION QUI S’IMPOSE (VOLET 4)

Publié le par Collectif Jalles Transports

SAUVER LA PISTE CYCLABLE : UNE DÉCISION QUI S’IMPOSE (VOLET 4)

                                               Volet N°4 

             Fréquence de la desserte vers Saint Médard et                                               conséquences environnementales. 

Face aux contrevérités de M. Mangon et de son équipe , nous reprenons par étapes  les principales conclusions  de l’étude réalisée par Bordeaux Métropole /Artélia intitulée "LIAISON TRAMWAY ENTRE EYSINES CANTINOLLE ET SAINT MEDARD EN JALLES CENTRE ETUDE DE FAISABILITE ; MEMOIRE TECHNIQUE - INDICE B DATE : SEPTEMBRE 2016."(Tous nos arguments ,schémas, images et tableaux en sont directement issus)

 

Un argument  fort rabâché par cette équipe municipale concerne la fréquence du tramway: on entend dire  et on peut lire sur toutes les publications qui vantent ce projet: « il y en aura une rame  toutes les 12 minutes ».
Que dit l’étude : « Toutefois, cette fréquence est à adapter en fonction de la fréquence d’exploitation de la station Cantinolle située sur l’autre branche. En effet, si on considère une exploitation en fourche (plan ci dessous ) avec une rame sur deux allant vers Cantinolle et une rame sur deux vers Saint Médard, avec une fréquence de 12 minutes au niveau de la station" Les Sources" (dernière station avant Cantinolle sur Eysines ), on se retrouve avec une fréquence vers Saint Médard de 24 minutes(Voir plan ci dessous tiré de l'étude )

SAUVER LA PISTE CYCLABLE : UNE DÉCISION QUI S’IMPOSE (VOLET 4)

                                De nouveau une contrevérité
 Rappelons  que le Tram'bus  aura une fréquence de 5 minutes place de la République à Saint Médard en Jalles 

                              Variante 

Pour contourner cette situation nous pourrions peut  être voir apparaître une option différente   que nous appellerons "variante de Cantinolle" consistant  maintien de la ligne actuellement projetée (avenue du Taillan Médoc), avec mise en place d’une station en lieu et place du terminus. La ligne se prolonge ensuite vers le giratoire RD1215 / RD 2215, puis contourne le lotissement pour se raccorder ensuite sur la piste cyclable actuelle le long de la rue du Médoc.

Les enjeux environnementaux sont Majeurs dans ce secteur et les mileux naturels fortement impactés puisque le projet traverse:

  •  la zone Natura  2000,
  •  la zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) ,
  • l'espace boisé à conserver Dehez (zone de captage des eaux de la Métropole)
  • et une zone humide

                                   (simulation tracé en rouge sur le plan ci dessous)  

 

 

Pour Mr Mangon et son équipe  cela correspond simplement (citation du journal municipal) " à une intégration harmonieuse dans le cadre de vie et les milieux naturels"!

                                     Ce ne sont donc pour lui que des dommages collatéraux!!!!

                                     

   

 

Commenter cet article