UN NOUVEAU RENDEZ- VOUS

Publié le par Collectif Jalles Transports

UN NOUVEAU RENDEZ- VOUS

Rencontre avec le Maire de Saint-Aubin du Médoc, Vice-Président de Bordeaux Métropole, chargé des transports.

Mercredi 2 août 2016.

Cette rencontre fait suite aux différents rendez-vous que nous avons demandés aux Maires du quadrant nord-ouest de la Métropole Bordelaise.

M. Duprat nous fait un point de la situation avec d’une part l’arrivée du Tram D à Cantinolles et la réalisation du BHNS de la gare Saint-Jean jusqu’à St-Aubin. Ces deux réalisations structurantes arrivant en 2019 vont engendrer de nombreuses modifications dans l’organisation des transports en commun sur le territoire et ce sans attendre l’éventuelle hypothétique prolongation du Tramway ligne D par la piste cyclable.

Il nous remercie de notre soutien au projet de Tram’bus et sollicite notre aide pour l’avancement dans les meilleures conditions de celui-ci.

Nous l’informons de notre absence dans le groupe de suivi BHNS au niveau de la Métropole malgré nos différentes demandes. Il nous propose de réaliser un courrier à la Métropole et de demander à ce que nous puissions y siéger.

Nous lui faisons par de notre inquiétude pour les habitants des Quartiers Ouest de Saint-Médard, et nous lui demandons d’adjoindre une étude pour avoir une desserte de ces quartiers par le BHNS.

M. le Maire, comme Vice-Président de la Métropole, nous informe qu’en aucune manière ces habitants ne seront délaissés. Dans le cadre du redéploiement des services dès 2019, une liane va être crée pour se rendre d’Issac au terminus du tramway D à Cantinolles, en passant par la place de République à St Médard et l’avenue de la Boétie.

Cette liane offrirait en heure de pointe une fréquence de 15 minutes notoirement supérieure à celle du BHNS fonctionnant avec une aire de retournement en centre-ville.

Nous lui faisons part de notre désaccord car notamment le nouveau service proposé n’améliore nullement la qualité de desserte actuelle pour les habitants des secteurs considérés de Hastignan,Cérillan et Issac et de plus il crée une rupture de charge à place de la République pour prendre le Tram’bus Pour retrouver une amélioration de la fréquence il faudrait passer à 10 minutes en heure de pointe.

Mais en premier lieu nous maintenons notre demande d’équité entre les habitants des quartiers Ouest et ceux de Saint-Aubin en réclamant une desserte de ces quartiers par un BHNS.

M. Duprat comprend notre position, et nous dit qu’une fréquence 10 minutes est envisageable et peut être mise à l’étude. Par contre une fourche du BHNS dans l’immédiat parait difficile car il faudrait ajouter 6 à 7 véhicules de plus (coût par véhicule DE 900.000 €) et réaliser une étude sur le parcours qui n’est pas dans le dossier de concertation actuel. Une procédure administrative complète pour traiter ce dossier doit être engagée qui ne peut en aucun cas être finalisée pour 2019. De plus il nous informe des difficultés immédiates liées à la ville de Saint-Médard en Jalles concernant la zone de retournement pour 1 BHNS sur 2, celle prévue dans l’étude (la gare routière actuelle) aurait été vendue pour la réalisation d’un projet immobilier. M. Mangon proposerait que le retournement ait lieu ailleurs sur Saint Médard voire à l’entrée de la commune vers « Leclerc : cette proposition conduirait à priver les Saint-Médardais de la fréquence 5 minutes du BHNS en heure de pointe pour aller vers le centre de Bordeaux.

Nous lui faisons part de notre réelle inquiétude sur ce point car le BHNS n’a de légitimité sur Saint-Médard que s’il fonctionne avec une fréquence élevée sur le centre de la ville. Nous lui demandons que la Métropole face pression sur le maire de Saint Médard pour lui faire raison gardée.

Concernant le détour du Lycée Sud Médoc, M. Duprat nous informe de l’hostilité des riverains aux différents passages de transports urbains et ne veut pas déclencher une émeute dans le lotissement riverain.

Concernant la ligne D, nous lui demandons si une étude est engagée pour ce tracé. Une réelle opacité sur ce sujet persiste car il y a un projet d’étude de faisabilité (prévu par le Schéma de développement des transports adopté en 2015), elle est peut-être commencée, un chiffre de 70 M€ circule … dans le meilleur des cas cette ligne ne pourrait voir le jour dans cette mandature et ne pourrait être au mieux opérationnelle qu’en 2023.(entre temps le Trambus aura révolutionné la desserte du cadran Nord Ouest) Dans le cadre de cette étude, les maires concernés, les riverains, les associations concernées, les gestionnaires des sites environnementaux concernés etc… doiventêtre consultés et nous devons nous y préparer. Enfin les délais seront aussi très long afin de respecter les dispositions de la loi sur l’eau notamment aux abords de la jalle.

Pour le redéploiement des moyens suite à l’arrivée en des 2 nouvelles lignes en 2019, Bordeaux Métropole (conformément à nos premières réflexions) étudie la possibilité d’une ligne en lien avec le Tram A et l’aéroport avec une fourche aux Cinq Chemins au Haillan. Cette fourche pourrait ainsi desservir Corbiac, Magudas et contourner la poudrerie jusqu’à Picot. La ligne Fréquence 37 qui rejoint le tram/train à Blanquefort et la Boétie au Taillan sera améliorée très prochainement dans le cadre de la mise en œuvre du tram à Blanquefort. Tout cela reste à finaliser.

Pour les parcs relais celui du lycée est acquit et pourra être rapidement développé si la nécessité s’en fait sentir par surélévation notamment. Pour d’autres comme vers Issac en terminus de la desserte des quartiers Ouest, rien n’est prévu aucune décision n’est prise.